La guerre psychologique. Des origines à nos jours - Paul Virilio

 

 

Stratagèmes, propagande, intoxication, manipulation, subversion, déception… Autant d’aspects d’un concept récent, la guerre psychologique, pour une réalité aussi ancienne que l’Homme, plus que jamais d’actualité.

Le livre :

Agir sur l’esprit de l’adversaire pour le contraindre à la capitulation, parfois même sans avoir à livrer combat, tel est le rêve secret de tous les chefs de guerre et stratèges militaires depuis la plus Haute Antiquité.
C’est dans la période de l’entre-deux-guerres, marquée tout à la fois par l’apparition de nouveaux moyens de communication et le développement de la psychologie sociale, que le concept de guerre psychologique fait son apparition. Il s’impose progressivement comme « substitut démocratique » à la propagande, terme rejeté par l’opinion publique qui l’associe aux États totalitaires et à l’usage négativement connoté qu’ils en font.
La guerre psychologique, telle qu’elle est désormais envisagée par les états-majors, se veut totalement détachée de la propagande et circonscrite de manière extrêmement précise afin de ne jamais porter atteinte à la dignité de l’être humain que l’on cherche à informer ou à convaincre. Faut-il pour autant l’assimiler à de simples opérations d’information ou même d’influence comme la terminologie actuelle tendrait à le faire croire ? Rien n’est moins sûr tant la frontière s’avère poreuse entre, d’une part, une action à caractère informatif destinée à orienter les esprits dans un sens déterminé et, d’autre part, une basse entreprise de manipulation des consciences. Au fond, la guerre psychologique demeurera ce qu’elle a toujours été depuis la nuit des temps : une tentative pour peser sur la volonté de l’adversaire afin de la soumettre à la sienne et ainsi de provoquer un processus d’ordre « psychologique » susceptible de le conduire à la capitulation. En ce sens, son ultime finalité se confond avec celle de l’acte de guerre et ses procédés avec ceux de la stratégie militaire.
Paul Villatoux apporte son éclairage sur l’histoire de cette lutte des consciences dont la propagande ne constitue qu’un des aspects. A l’heure où l’étude des nébuleuses terroristes, des réseaux d’influence auprès des médias, de l’infiltration d’éventuels agents revêt une importance nouvelle, la guerre psychologique est plus que jamais d’actualité.

L'Auteur :

Docteur en histoire, Paul Villatoux est l’auteur de La République et son armée face au « péril subversif » (Indes Savantes, 2005), ainsi que de plusieurs dizaines d’articles et d’études sur la propagande de guerre et l’histoire militaire.
::: Le produit est en stock ::: 30,00 € :::

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×