~ Le Mécanisme Mimétique de la Violence chez René Girard ~

 

~ Le Mécanisme Mimétique chez René Girard ~


Dans la catégorie A propos de René Girard – Questions et Réflexions, nous sommes revenus sur les premiers Chapitres du Résumé de la Théorie girardienne en se posant quelques questions.

Nous nous sommes interrogés sur les fondements et le fonctionnement du Mécanisme mimétique, du Bouc émissaire et du Sacrifice permettant de se protéger de la violence collective et de fabriquer des Dieux, des Rites et des Mythes qui engendrent les bases d’un premier système culturel.

Si on résume ce qui se passe depuis la Préhistoire et l’Antiquité juste avant l’apparition du Judéo-christianisme :


Se pose alors en effet cette Grande question : d’où vient cette connaissance, cette lucidité phénoménale, ce décryptage incroyable apporté par le Judéo-christianisme à une époque ou absolument personne n’est conscient de ses propres mécanismes de persécutions ?!




+ La Nature donne au pré-humain un potentiel d’imitation sans limite qui va lui permettre de passer de l’Etat animal à l’Homme qu’il deviendra. « Etre de désir », c’est en imitant les désirs des autres et en les prenant pour modèle que cet Homme peut apprendre et évoluer aussi rapidement.

+ Mais cette compétition, cette imitation des désirs, peut dégénérer comme une maladie contagieuse en une crise de violence collective et emporter toute la communauté dans une spirale infernale qui la menace d’extinction sans rien pour arrêter cette folie suicidaire.

+ Un processus inconscient se met alors en marche au cœur du délire général, l’ensemble de la communauté désigne une victime qu’elle croit sincèrement être coupable d’avoir déclenché tous les maux de la communauté.

+ La foule devenue unanime sacrifie cette victime dans un premier temps et la déifie dans un second parce que soudain elle ramène l’ordre en ayant expurgé la violence de tous.

+ La communauté revient au calme, dresse des interdits stricts et va périodiquement reproduire le mécanisme sacrificiel à travers des rites pour tenter de « garder la violence collective » sous contrôle.

+ Elle raconte alors cette histoire à travers les Mythes qui gardent de cet événement une trace lointaine et déformée ...

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×