Les Drogueries ou L'Addictature : La Tyrannie de la Dépendance

 

 

* "Tout peuple qui s'endort en liberté se réveillera en servitude." (Alain, Politique)

 

* "Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l'obéissance il assure l'ordre, par la résistance il assure la liberté." (Alain, Propos d'un Normand)

 

 

 

 

* "La liberté ne peut être limitée que par la liberté." (John Rawls)

 


 

«L’addictature», c’est la dictature du système marchand, mondialiste et médiatique à travers l’addiction : l’addiction aux images, l’addiction à la consommation ; notamment par la prise du contrôle des esprits par les publicitaires et la décérébration scientifique, une addiction à la consommation, à la publicité et au commerce, qui est la principale cause du politiquement correct. C’est le chef d’entreprise, le publicitaire et l’éditorialiste qui cherchent à éviter tout ce qui peut nuire à un « bon climat », ce qui les conduit à privilégier le conformisme et à craindre la liberté de l’esprit.




Polémia a reçu un excellent texte sur « l’addictature ». « L’addictature », c’est la dictature du système marchand, mondialiste et médiatique à travers l’addiction : l’addiction aux images, l’addiction à la consommation ; notamment par la prise du contrôle des esprits par les publicitaires et la décérébration scientifique, une addiction à la consommation à la publicité et au commerce qui est, selon l’auteur, la principale cause du politiquement correct. C’est le chef d’entreprise, le publicitaire et l’éditorialiste qui cherchent à éviter tout ce qui peut nuire à un « bon climat », ce qui les conduit à privilégier le conformisme et à craindre la liberté de l’esprit.


Qu’est-ce que l’addiction, comment la reconnaît-on ? Quelles sont ses formes ? Comment lutter contre ? Plusieurs de ces questions n’ont pas encore obtenu de réponses satisfaisantes. Nous allons donc nous contenter d’un tour d’horizon et de quelques explications sommaires. Dressons tout d’abord un petit lexique des termes employés.


L’addictionnaire

 

 

ETIENNE DE LA BOÉTIE

DISCOURS DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE


 

 

 

 

Les theatres, les ieus, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les bestes estranges, les medailles, les tableaus & autres telles drogueries, c'estoient aus peuples anciens les apasts de la seruitude, le pris de leur liberté, les outils de la tirannie. Ce moien, ceste pratique, ces allechemens auoient les anciens tirans, pour endormir leurs subiects sous le ioug. Ainfi les peuples, assotis, trouuans beaus ces passetemps, amuses d'vn vain plaisir, qui leur pasoit deuant les yeulx, s'accoustumoient à seruir aussi niaisement, mais plus mal, que les petits enfans qui, pour voir les luisans images des liures enlumines, aprenent à lire ... Etienne de La Boétie


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×