De L'esprit - Chez Pierre Bayle et Claude-Adrien Schweitzer "Helvétius"

L'on peut comparer la philosophie à des poudres si corrosives qu'après avoir consumé les chairs baveuses d'une plaie, elles rongeroient la chair vive & carieroient les os & perceroient jusqu'aux mouelles. La philosophie réfute d'abord les erreurs ; mais, si on ne l'arrête point là, elle attaque les vérités ; & quand on la laisse faire à sa fantaisie, elle va si loin qu'elle ne sait plus où elle est, ni ne trouve plus où s'asseoir. Pierre Bayle

La philosophie comme méthodologie : la conception sceptico-rationaliste de la raison Chez Bayle

 

L'objet que je me propose d'examiner dans cet ouvrage est intéressant ; il est même neuf. L'on n'a jusqu'à présent considéré l'esprit que sous quelques-unes de ses faces.

Les grands écrivains n'ont jeté qu'un coup d'oeil rapide sur cette matiere ; et c'est ce qui m'enhardit à la traiter.

Claude Adrian Helvetius - "De L'esprit" - 1758

Claude-Adrien Schweitzer, latinisé en Helvétius

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site