L’évolution du statut de la connaissance dans le traité du serf-arbitre de Luther - Fabrice Stroun

 

Libre Arbitre - Self Arbitre - Serf Arbitre


La Faculté de choisir de se détourner de Dieu, de Pêcher, voire d'errer

~ "Le libre Arbitre" signifie la faculté qu’aurait la volonté humaine de se déterminer librement et par elle seule, à agir et à penser, par opposition au déterminisme ou au fatalisme, qui affirment que la volonté est déterminée dans chacun de ses actes par des "forces" qui l’y nécessitent. Se déterminer à ou être déterminé par : tel semble être tout l’enjeu de l’antinomie du destin ou de la "nécessité" et du libre arbitre.

Le principe d'incertitude et la théorie du chaos (Entropie) ont apporté des éléments nouveaux à ce débat, sans pour autant le trancher.

 

L’évolution du statut de la connaissance dans le traité du serf-arbitre de Luther

 Fabrice Stroun

A la mémoire de Reiner Schürmann


L’essai qui suit se serait présenté sous des airs encore plus pesants, s’il s’était déclaré comme une « approche gnoséologique » du Traité du serfarbitre. C’est bien au thème de la connaissance, pourtant, que nous nous consacrerons. Mais ainsi que l’indique notre titre, nous mettrons plutôt en valeur l’aspect des modalités, des types de connaissance, ou de sa progression. En d’autres termes, c’est une tentative d’analyser la manière dont la connaissance apparaît dans l’œuvre de Luther, et comment il en résoud le « problème ». Les modalités, les types, la progression : trois expressions qui désignent, chacune à sa façon, le « destin » de la connaissance. Est-elle un tout qui peut être décomposé en diverses modalités ? Ou, de manière plus statique, une série de types qui pourront être décrits au moyen d’une typologie ? Enfin, serait-elle un genre de chemin qui comprendrait des étapes dans une évolution progressive – en d’autres termes, un multiple plutôt que l’unité d’un tout ? On notera que l’idée d’un chemin, d’une « voie » ou d’un « parcours » ne sous-entend pas forcément une idée de développement, pas plus qu’elle ne se définit comme une progression logique ou simplement chronologique. Pour finir, au risque de sembler vouloir dissoudre l’existence indépendante de ces catégories avant même qu’elles ne soient venues à être, il faut mentionner la probabilité que, dans un vocabulaire contemporain, ces catégories soient « floues » ou « poreuses », ou, en termes plus nets, qu’elles soient corrélatives : elles doivent toutes être invoquées ensemble ou interpellées les unes avec les autres afin de décrire les apparences de la connaissance dans ses entrelacements et distanciations avec la foi.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site