~ La Philosophie de Robert Nozick à travers son ouvrage «Anarchie, État et utopie» ~

~ Robert Nozick ~

Robert Nozick est un philosophe américain professeur à Harvard, né le 16 novembre 1938 à Brooklyn (New York) et mort le 23 janvier 2002.

Penseur libertarien proche du courant minarchiste, il s’est fait connaître à la fin des années soixante par des articles consacrés à des questions de philosophie morale, en particulier celle de la coercition puis sur ses réflexions sur la liberté. Mais c’est surtout le livre Anarchie, État et utopie(1974) qui va faire de Nozick l’un des auteurs américains les plus influents.


«Anarchie, État et utopie»

Anarchie, État et utopie est un ouvrage de philosophie politique écrit par le philosophe américain Robert Nozick en 1974. Il y défend des conceptions philosophiques minarchistes, considérant en particulier la possibilité d'un État « ultra-minimal ».

Il remporta un National Book Award en 1975. Il est généralement considéré comme la réponse libertarienne à la Théorie de la justice de John Rawls.

 

La critique de John Rawls par Robert Nozick
Analyse de Jean Jacques Sarfati
Professeur de philosophie en région parisienne
Juriste et ancien Avocat à la Cour d'Appel de Paris

 Pour Philippe Van Parisj deux livres ont profondément influencé la doctrine philosophique contemporaine la théorie de la justice de John Rawls et « Anarchie, État et utopie » de Robert Nozick. Or, comme le note à juste titre, Van Parisj, l'ouvrage de Nozick tourne pour une bonne part autour d'une critique de la thèse rawlsienne.

Nous nous proposons ici d'étudier les principaux axes de la critique de Nozick, pour ensuite présenter les différents commentaires qui ont été opérés à son sujet et proposer une appréciation personnelle du travail nozickien.

 

Anarchie, Etat et utopie 
Pierre Lemieux
L'idée lockéenne des droits individuels absolus peut être explicitée et poussée plus loin. C'est ce qu'a fait le Pr Robert Nozick dans son ouvrage Anarchy, State and Utopia (1974), qui déborde et dépasse la doctrine de Locke mais s'y rattache de plusieurs manières. Le philosophe de l'Université Harvard propose une théorie des droits individuels qui est cohérente avec l'anarcho-capitalisme, bien que certains de ses développements serviront plutôt à justifier un Etat minimal. La première phrase de Anarchy, State and Utopia est révélatrice : « Les individus ont des droits, et il y a des choses que personne ni aucun groupe ne peut leur faire subir (sans violer leurs droits). » ... etc.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×