~ Une "affaire "Leo Strauss" et le complot des néo-conservateurs américains ~ (Le Dossier)

 

« Il y a un complot des néo-conservateurs américains qui bénéficient de certains soutiens en Europe. Leur maître est Leo Strauss, qui méprisait la démocratie et vouait un culte à l'élite », prévient-on ici ou là. Ceux qui reprennent à leur compte ces sottises que l'on voit répandre entre autres par les soutiens d'un personnage aussi controversé qu'est Lyndon LaRouche sur la scène politique américaine, devraient au moins avoir l'honnêteté intellectuelle d'avouer qu'ils ne connaissent rien à la philosophie de Leo Strauss, et apparemment encore moins à l'expérience politique américaine, pour ne rien dire de leur intelligence de la vie politique en général.
Dresser des listes de noms et procéder à une misérable reductio ad hitlerum (Hitler écoutait du Mozart, ergo Mozart est une musique pour nazis), c'est se vouer à des procédés assez vains, infantiles et dangereux, car ils accréditent l'idée que les affaires humaines relèvent de déterminations où la décision rationnelle et la liberté de choix n'ont pas leur place. Pire encore, ces procédés sont la négation même de la pensée rationnelle, quant ils ne sont pas inspirés par l'antisémitisme le plus conventionnel."

Jean-Pierre Delange, Le Prophète et la Cabale

Leo Strauss est aujourd'hui l'objet d'une "capture" par ceux que l'on appelle aux Etats-Unis les "Neos-Cons", les néo-conservateurs. Il serait devenu l'inspirateur de l'administration Bush dans sa volonté de "libérer le monde" et en quelque sorte l'idéologue d'un nouvel impérialisme américain. C'est un article de William Pfaff, dans le NY Times The long reach of Leo Strauss qui a lancé cette interprétation. Le tout repose sur un sylllogisme: certains membres de l'administration Bush se déclare avoir été élèves de Leo Strauss, donc Leo Strauss est l'inspirateur de la guerre en Irak!

Une littérature de fond d'ampithéatre pour étudiant gauchiste analphabète le présente même comme un idéologue fasciste! Il faut préciser que cette littérature provient de groupes comme celui de Lyndon Larouche aux Etats-Unis, dont on peut lire The Essential Fraud of Leo Strauss. Son relais français est le groupe Solidarité et Progrès de Jacques Cheminade (Leo Strauss : l'idéologie fasciste des faucons ainsi que Leo Strauss et la logique d'empire), dénoncé comme étant une secte d'extrême-droite spécialisée dans l'infiltration des milieux de gauche..... Cet article de The Economist remet les choses à leur place.

Le détournement de Leo Strauss...ou la pratique de ce qu'il appelait la "reductio ad hitlerum"

  • Le record absolu de bêtise, je l'ai trouvé sur Agoravox ! La manière dont des intellos de comptoir se sont emparés de cette "affaire Leo Strauss" est effarante. Le reste de l'article d'Agoravox est à l'encan: son auteur - Dominique Larchey-Wendling, chercheur au CNRS ! - nous avoue d'ailleurs candidement qu'il a traité Leo Strauss de fasciste sans même savoir qui c'était!
  • Une autre "alterconnerie" (en anglais) qui résume toutes les âneries que l'on peut débiter sur Leo Strauss: Leo Strauss' Philosophy of Deception, de Jim Lobe
  • On peut naturellement faire confiance à l'ineffable Thierry Meyssan pour faire de Leo Strauss un démon auprès duquel Hitler lui-même devient un enfant de choeur!
  • Le groupuscule Solidarité et Progrès publie le plus beau recueil d'âneries sur Leo Strauss *** vaut le détour ***
  • El mundo baila con Strauss, "Leo Strauss, un filósofo de origen alemán fallecido en 1973, es el inspirador del ala dura de la administración Bush y de los neoconservadores norteamericanos. Cómo sus ideas están cambiando a los Estados Unidos y al mundo"
  • Comment la pensée de Strauss est interprétée (et déformée) par les Neocons: Leo Strauss philosophy of deception
  • La grande accusatrice de Leo Strauss est la professeure Shadia Drury: elle excipe de la nécessité soulignée par Strauss d'avoir des élites éclairées pour justifier la pratique du mensonge comme art majeur de la politique, pratiqué par l'administration Bush lors de la guerre contre l'Irak. "Noble lies and perpetual war: Leo Strauss, Leo Strauss, the neo-cons, and Iraq" . Pour découvrir les âneries de Shadia Drury en français
  • Une autre professeure, Anne Norton, se lance aussi dans la dénonciation de Strauss, auteur de la guerre en Irak. La revue Interprétation démonte l'absence de sérieux académique de son livre: How Not to Write a Book, ainsi que The Ass and the Lion.
  • Leo Strauss n'est pas seulement responsable de la guerre en Irak mais également du régime des Talibans! PLATON ET LES TALIBANS par Georges Leroux

 

  • La caricature des caricatures nous est donnée par Serge Truffaut, journaliste au Devoir de Montréal . Parlant de Leo Strauss, il écrit " son projet fut le suivant : l'idée selon laquelle l'esprit des Lumières, le rationalisme, est supérieur à l'obscurantisme religieux est une supercherie. Bien au contraire, les prétentions de l'orthodoxie religieuse sont toujours d'actualité. D'autant plus que le monde se divise encore et toujours, selon tous ces messieurs, entre le bien et le mal. C'est tout noir ou blanc. Il ne peut y avoir de place pour le gris, pour la nuance, pour le débat, pour... les Nations unies ! En adeptes de Strauss, ils sont enfin des partisans de l'action. Pour eux, l'exercice du droit des États-Unis, nation qui a ceci de différent des autres qu'elle est aussi une idée, à régenter le monde passe par l'action. Par la guerre ! Aujourd'hui l'Irak, demain... "
  • Une présentation de Strauss, version bobo, altermondo, gaucho...*** à voir!*** Son auteur (Algarath) nous confie lui-même qu'il n'avait jamais, début 2003, entendu parler d'autre Strauss que de Johann avant le déclenchement de "l'affaire", ce qui ne l'empêche pas, sans l'avoir lu pour autant, de produire son sermon "antifasciste" avec son logiciel de traitement automatique de réquisitoires! Les khmers rouges sont parmis nous! Une belle illustration de ce que Leo Strauss appelle "la caverne de l'opinion": « La caverne, c’est le monde des opinions opposé à celui de la connaissance ». Le comique de l'histoire est qu'il puise ses sources dans les production de "Solidarité et progrès", l'émanation française du groupe de Lyndon Larouche....
  • "Con Tract" by Laura Rozen
  • What was Leo Strauss up to? Leo Strauss commenté par les neo-cons. Version longue et révisée
  • "Liberation", bien sûr, reprend la thése de léo Strauss, père des neocons
  • Libération : Les néo-conservateurs pour la morale de l'histoire
  • Leo Strauss , inspirateur de la politique américaine: une collection d'articles intéressante
  • Le stratège et le philosophe "Qui sont ces néoconservateurs qui jouent un rôle essentiel dans les choix du président des Etats-Unis, au côté des chrétiens fondamentalistes ? Et qui étaient leurs maîtres à penser, Albert Wohlstetter et Leo Strauss ?" Le Monde ne pouvait manquer d'apporter sa contribution à la cabale.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

diplome-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site